La Gazette du Net

Suivez l'actu de Netalis, ses partenaires et clients

Dans son premier “État de l’Internet en France”, l’Arcep plébiscite la fibre jusqu’à l’abonné

Dans son très bon rapport sur l'état de l'Internet en France, l'ARCEP ne laisse plus de doutes sur la place centrale que doit tenir la fibre jusqu'à l'abonné (FTTH / FTTO) dans l'aménagement numérique du territoire.

L’ARCEP, Autorité en charge de la régulation des télécoms, vient de publier son tout premier rapport sur “L’État de l’Internet en France”.

L’Autorité entend faire un état des lieux sur tous les sujets qui la concernent en lien avec Internet, notamment :

  • qualité de service
  • interconnexion de données (peering)
  • transition vers IPv6
  • neutralité d’internet
  • ouverture des plateformes

Elle fait un constat très clair : alors que les usages sont là, prouvés par une progression importante entre 2012 et 2016 du nombre de smartphones (29% de la population équipée à 65%), ainsi qu’un taux de pénétration fort de l’accès à Internet dans les foyers (83% en 2016), la qualité de service n’est pas au rendez-vous pour tous.

FTTH/FTTO : la fibre jusqu’à l’abonné plus performante

On peut se féliciter que le régulateur ne tergiverse pas concernant la technologie la plus performante d’accès à Internet qui est bien la fibre optique “jusqu’à l’abonné”, que ce soit en FTTH pour les particuliers ou en FTTO, technologie choisie par Netalis pour raccorder les entreprises. Seules ces technologies peuvent d’ailleurs bénéficier de l’appellation “fibre” selon un arrêté gouvernemental daté de l’an dernier.

L’ARCEP ne publie pas à nouveau l’ensemble de ses chiffres sur la qualité de service Internet. La cause : une nouvelle “méthode” est mise en place. Plutôt que d’effectuer ses mesures de qualité de service en environnement contrôlé, les équipes de l’Autorité vont désormais passer par des mesures d’utilisateurs réels (en “crowdsourcing”) grâce à des partenariats ciblés.

Cependant, l’autorité précise que trois ans d’études lui ont permis de dégager des constats très clairs. Elle précise que “le dispositif a mis en exergue – et objectivé – la hiérarchie très claire entre les technologies d’accès à internet. Ainsi, (…) les performances de la fibre optique jusqu’à l’abonné sont nettement meilleures que celles de la fibre optique à terminaison coaxiale et, encore plus, que celles du cuivre.”

Si elle salue la solution transitoire de montée en débit sur le cuivre (VDSL2), le choix pour les prochaines années est très clair : l’objectif est la fibre optique jusqu’à l’abonné pour tous.

Article précédent
Netalis parraine le Trophée des Entreprises de Franche-Comté
Article suivant
Arteria permet à Netalis d’étendre son réseau pour connecter les territoires

Commentaires (0)

À lire aussi

Catégories

Les auteurs

Nous sommes toujours à votre disposition
Quels que soient vos besoins, ils ont certainement une solution.
Mentions légales & Crédits © 2015 - 2019, Netalis SAS. Tous droits réservés.