La Gazette du Net

Suivez l'actu de Netalis, ses partenaires et clients

Baromètre du numérique : les usages progressent, les inégalités perdurent

Pour leur 18ème édition annuelle du Baromètre du numérique, l’Arcep, le CGE et l’Agence du numérique notent un usage du numérique “toujours plus présent dans la vie des Français”. Mais fait toujours l’objet de fractures importantes.

Ça y est, le numérique a envahi nos vies.

Dans le dernier “Baromètre du numérique”, disponible sur le site de l’Arcep, autorité de régulation des télécoms, les auteurs notent que “les trois quarts de la population française se connectent quotidiennement à Internet”. Ils notent aussi que tous les usages sont en croissance, des démarches administratives (+5 points à 67%) aux recherches d’emploi (+1 point à 26%), en passant par l’e-commerce ou les réseaux sociaux.

Parmi les moyens de connexion représentés, l’étude note que si l’accès par le fixe ne décroit pas, il stagne tout de même à 78% de la population. La mobilité est, chez les particuliers, le mode de connexion qui est le plus en croissance, avec 51% de la population qui se connecte via les réseaux cellulaires (+9 points sur un an).

Idem côté professionnel, où les Français sont de plus en plus équipés et connectés. Ces bonnes impressions ne masquent pourtant pas une fracture toujours présente entre les territoires et populations. Ainsi, note le baromètre, “en 2017, 12% de la population âgée de 12 ans et plus […] ne se connectent jamais à Internet”. Une situation en partie liée aux compétences techniques, puisqu’en moyenne, un tiers des personnes ne s’estime pas assez à l’aise avec l’outil numérique.

Notons tout de même qu’une bonne façon de résoudre ces usages est d’offrir une bonne qualité de service. Or, 80% des personnes interrogées ont toujours une connexion cuivre.

Même si cela marque un recul de 8 points en trois ans, le FTTH, avec 7 points de progression sur la même période, ne représente toujours que 13% des abonnements recensés. Et ce, sans que des différences socio-démographiques se fassent jour, note l’étude.

C’est encore et toujours la fracture territoriale qui freine les territoires ruraux : dans l’agglomération parisienne, par exemple, 2 Français sur 5 se connecteraient via la fibre optique tandis que 93% des personnes interrogées vivant dans des communes de moins de 20 000 habitants accèdent majoritairement à Internet via une ligne ADSL.

Article précédent
Passez au SaaS pour mieux travailler en équipe
Article suivant
Gigalinks : les 12 liens qui ont fait l’actu numérique, télécoms et cloud en novembre

Commentaires (0)

À lire aussi

Catégories

Les auteurs

Nous sommes toujours à votre disposition
Quels que soient vos besoins, ils ont certainement une solution.
Mentions légales & Crédits © 2015 - 2019, Netalis SAS. Tous droits réservés.