La Gazette du Net

Suivez l'actu de Netalis, ses partenaires et clients

Passez au SaaS : simplifiez votre administratif

Les usages numériques des entreprises sont en pleine mutation. Netalis a testé pour vous quelques solutions hébergées (SaaS) pour la gestion de la paie, les notes de frais ou encore la facturation.

  • Gestion de la paie : fichez moi la paie !

La gestion de la paie est l’un des postes les plus ardus à gérer pour l’entreprise. Si vous décidez d’internaliser, donnez un coup de pouce à votre compta (ou à vous-même) en vous offrant un outil puissant pour éviter les erreurs préjudiciables. Attention si vous cherchez vous-même des alternatives : beaucoup de sites ne proposent pas un outil SaaS à proprement parler, mais bien une externalisation complète de la gestion de la paie. Cela peut être intéressant… mais cela se paie.

PayFit fait bien fait : Les lecteurs de ce blog connaissent déjà cette start-up 100% française dont nous avons parlé lors de notre concours Pitch ta start-up. PayFit est une jeune pousse qui promet avant-tout de la simplicité : bulletins de paie, édition mensuelle et envoi par email aux employés automatisés, saisie directe des congés, déclarations sociales, spécificités des conventions collectives, réductions et exonérations fiscales… Le tout sans engagement, avec une tarification parfaitement pensée. Le prix de base mensuel est de 29 euros, auxquels il faut ajouter 11 euros par employé. Simple de s’y retrouver, donc.

Tese, le SaaS à la sauce Urssaf  : On est bien loin des solutions clés en main et de l’esprit “start-up” a priori… Mais dans le fourmillement des solutions d’externalisation et des usines à gaz de la gestion de paye, avant que de jeunes pousses comme PayFit viennent s’intéresser à ce marché, il y avait un précurseur : les Urssaf !

Enregistrer un contrat, lister ses employés, ventiler les charges sociales, éditer les bulletins de paie. Pas besoin de chercher au-delà, le Tese (pour “Titre emploi service entreprise”, on ne se refait pas) ne fait pas plus. Mais il le fait bien, et pour beaucoup, ce sera amplement suffisant. D’autant que le service, réservé aux entreprises de moins de 20 salariés, est entièrement gratuit.

Alternatives : Sauf oubli de notre part, il faut bien faire un constat : impossible de trouver un outil de gestion de de paie en SaaS auto-hébergé. Le choix se limite à l’installation d’un logiciel sur votre ordinateur, ou à l’accès à une version hébergée par l’éditeur. Dommage, d’autant que la plupart ne précisent pas si leurs données sont stockées en France ou ailleurs.

Une autre difficulté est s’y retrouver dans l’offre exacte et plaquettes tarifaires des multiples entreprises d’externalisation de la paie. Les grilles tarifaires à entrées multiples ressemblent aux conditions à tiroirs des banques et n’aident pas à la lisibilité. Encore une fois, on ne peut qu’accueillir avec soulagement l’arrivée de startups prêtes à bousculer les codes comme PayFit, pour remettre un peu d’ordre sur ce marché.

S’il fallait retenir une solution plus imposante cependant, on garderait sans doute Mapaye. Sa formule de base est assez simple à comprendre, avec tarif au bulletin et options “de base” bien encadrées sur sa page de tarification.

  • Notes de frais : finie la corvée ?

C’est le casse-tête numéro 1 des employés (et des comptables qui doivent les réclamer chaque mois avec lassitude) : peut-on enfin en finir avec la corvée de la note de frais ? S’il n’est évidemment pas question de supprimer totalement cette opération importante de la vie de l’entreprise, on peut grandement simplifier la vie de tout le monde.

De nombreux éditeurs SaaS, y compris françaises, s’y sont d’ailleurs attelées. Des startups, notamment, font bouger le marché dans le bon sens.

Expensya : Cet outil ne fait qu’une chose, mais le fait bien. La note de frais est son cœur de métier, avec des tarifs clairs et attractifs (5€ par utilisateur et par mois, sur devis pour une intégration “Premium”). Tout y est : l’application mobile pour vos employés, la reconnaissance automatique des informations d’une photo de ticket de caisse, les exports multi-formats, l’intégration du comptable et même des statistiques. Sans compter – on ne va pas bouder notre plaisir – qu’Expensya est française et membre de la French Tech.

Clic & Tag, orienté compta : Autant prévenir, Clic & Tag est plus cher. À partir de 12€ par mois pour un utilisateur (50€ pour cinq utilisateurs, 90€ pour 10, tarifs dégressifs au-delà). Mais l’argument de cette autre jeune pousse française est ailleurs puisqu’elle intègre une solution de comptabilité plus complète. Logiciel de comptabilité, devis, factures et coffre-fort électronique complètent le module de notes de frais… des “packs” permettent d’obtenir une offre au tarif finalement avantageux pour votre administratif.

Clic & Tag n’a pas oublié l’application mobile, l’automatisation des envois et la gestion du budget global ainsi que les rapports et statistiques. À regarder de près.

Alternatives : Là encore, le marché français nous offre de belles pépites. Des spécialistes de l’administratif en entreprise, par exemple, comme Notilus et son module note de frais intégré à une offre complète, à télécharger ou utiliser en mode SaaS. C’est aussi le cas de Cleemy, l’offre “Note de frais” de l’éditeur Lucca (qui édite aussi des solutions dédiées à la gestion des dossiers de personnel, aux congés et absences, à l’édition des fiches de paie ou au suivi des temps de travail). Ces solutions sont évidemment plus onéreuses et plus lourdes, mais peuvent offrir de bonnes intégrations sur mesures aux PME de taille un peu plus importante.

Pour les TPE-PME qui ne jurent que par ce qui vient d’outre-Atlantique, on notera également Abacus, le modèle de la start-up qui rêve de bousculer le marché de la note de frais. Là encore, une seule fonction, mais très bien réalisée. Et avec une simplicité d’utilisation et une automatisation au top, pour 9$ par mois et par utilisateur pour les entreprises de moins de 50 employés.

  • La facturation sans peine

Là encore, les nombreux ERP du marché intègrent cette fonctionnalité. Mieux, si vous avez opté pour un CRM après notre article dédié aux solutions SaaS, ce module sera peut-être inclus également. Il existe d’ailleurs assez peu de solutions hébergées indépendantes et intéressantes d’une plateforme plus large. Sage, Incwo, OpenConcerto ou Zoho proposent tous cette fonctionnalité. De même que Sellsy, traité avec les CRM, ou Salesforce, par le biais d’applications tierces. Si vous cherchez une application en solo cependant, vous devriez trouver votre bonheur ici grâce à trois entreprises françaises.

Qrea, la facturation gratuite : Dans la jungle des applications en marque blanche et aux noms douteux, il est un logiciel SaaS qui a réussi à se frayer un chemin jusqu’aux utilisateurs nommé Qrea. L’application de facturation a un gros avantage : elle est entièrement gratuite. Disponible sur web, smartphone ou tablette, elle offre toutes ses fonctionnalités sans coût pour l’utilisateur. Devis et factures illimités, suivi du paiement et de la TVA collectée, tableau de bord pour gérer les mauvais payeurs et le chiffre d’affaires. Le tout pour 0€. Trop beau pour être vrai ? Non, Qrea s’est lancé il y a moins d’un an et entend gagner le cœur d’une large audience en offrant gratuitement sa solution pour proposer ensuite d’autres services financiers à plus forte valeur ajoutée. Un modèle premium qui a un avantage certain pour toute TPE-PME : un système de facturation gratuit.

Alternatives : Ne vous fiez pas à l’accroche de Wuro, “logiciel de facturation en ligne simple et gratuit”. Wuro est simple. Il n’est pas gratuit – à moins de vous contenter d’émettre moins de cinq factures par mois. Mais Wuro pratique des tarifs très abordables, de 1€ (30 factures et 3 utilisateurs, sans historique de facturation) à 90€ (1000 factures et 100 utilisateurs avec statistiques complètes et historique). Wuro est adapté aux TPE-PME et offre quelques outils complémentaires pour la gestion des congés, par exemple, des achats, ou un accès à des fiches de paie stockées sur un intranet (sans être un outil de création de fiches de paie).

  • Partagez vos bonnes pratiques !

Avez-vous déjà testé certaines de ces solutions ? En connaissez-vous d’autres dont vous ne pourriez plus vous séparer ?

  • Pages suivantes :
  • 1 |
  • 2
Article précédent
L’offre Wholesale de Netalis est désormais disponible
Article suivant
La fibre progresse dans le Département du Doubs

Commentaires (0)

À lire aussi

Catégories

Les auteurs

Nous sommes toujours à votre disposition
Quels que soient vos besoins, ils ont certainement une solution.
Mentions légales & Crédits © 2015 - 2024, Netalis SAS. Tous droits réservés.